Diabète et Parodontopathie.

Les parodontopathies, facteur de risque pour le diabétique:

 

1)Les maladies parodontales  sont directement associées à une élévation du risque des complications  du diabète.

2)Elles ont une influence sur l’équilibre glycémique et participent  au déséquilibre insulinique ; Elles apparaissent comme un facteur de perturbation des équilibres homéostasiques, susceptible d’entraîner des manifestations pathologiques à distance du foyer buccal d’origine.

3)Les patients diabétiques atteints d’une maladie parodontale sévère ont un risque de mortalité trois fois plus élevé que ceux sans maladie parodontale (Saremi et al2005).

4)Le traitement de la parodontopathie améliore la maîtrise de la glycémie chez les diabétiques.  

Une méta-analyse de cinq études : 

Au total, l’équipe néerlandaise a repris cinq études concernant 371 patients de 53 à 67 ans, suivis pendant 3 à 9 mois. Leur hémoglobine glyquée (HbA1c) variait de 7,2% à 10,2 %. On constate qu’elle s’améliore avec le traitement de la parodontopathie, comparativement aux sujets non traités.

 

Le diabète facteur de risque des maladies parodontales:

1)      Le diabète  favorise le développement d’une parodontite(Miller et al  1992) Le diabète va limiter le fonctionnement des cellules de défense, ce qui facilite la persistance bactérienne dans la poche parodontale et augmente la destruction parodontale.

2)      Les sujets diabétiques ont trois fois plus de risques de développer une maladie parodontale que les patients non diabétiques (Emrich et all 1991).

3)      Le risque d’alvéolyse (perte de l’os de soutien des dents) est 4,2 fois plus élevé chez les diabétiques (Taylor et al 1998).

4)      Les recommandation de l’ANAES recommande un examen bucco dentaire annuel du patient diabétique.

5)      Un examen microscopique de la plaque dentaire permet un examen précis de la flore de présente et un diagnostic précoce avant l’apparition des premiers signes cliniques qui  annoncent souvent des pertes osseuses déjà irréversibles.

 


 
Retour

Autres articles susceptibles de vous intéresser

Qu'est-ce qu'un parodontiste médical exclusif ?

C’est un chirurgien dentiste qui ne traite que les maladies parodontales ; le terme « médical » fait référence à la maladie parodontale par opposition aux traitements chirurgicaux de reconstruction de l’os et de la gencive dans un but esthétique, pré prothétique ou pré implantaire.

 

Retour En savoir plus

Qu'est-ce qu'une maladie parodontale ?

C’est lorsque les tissus qui tiennent les dents en place sont malades.

 

Qu'est-ce qu'une maladie parodontale ?

Retour En savoir plus

Traitement des maladies parodontales

Il est illusoire de croire qu’un simple détartrage suffit a soigner une gingivite .

 

Retour En savoir plus

Evolution du matériel

Des nouveaux matériels spécialisés ont été mis au point permettant  de visualiser en direct les bactéries et les parasites  et d’aller les éliminer  par des techniques non invasives c’est à dire non chirurgicales.  Les techniques dites de lambeaux d’accès ou l’on soulève la gencive  sont plus lourdes pour le patients, ont  des effets secondaires défavorables sur les tissus et souvent ne résolvent pas définitivement le problème infectieux bactérien.

Quel est  ce matériel ?
le microscope :

Retour En savoir plus

Honoraires et remboursements

Les honoraires demandés tiennent compte de la complexité des soins dispensés. Notre équipe met tout en œuvre pour votre santé dentaire et vos souhaits esthétiques, dans un environnement favorisant votre bien-être.

Tous les actes de parodontologie sont dits hors nomenclatures : la Sécurité Sociale ne les prend pas en charge. Votre mutuelle pourra participer aux frais en fonction de votre contrat.

Retour En savoir plus

Qu'est-ce qu'une maladie parodontale ?

C’est lorsque les tissus qui tiennent les dents en place tombent malades

 

Qu'est-ce qu'une maladie parodontale ?

Retour En savoir plus

Biofilms dentaires, des dangers réels et couteux

Formidablement bien organisés, les biofilms dentaires représentent de sévères dangers pour la santé buccale mais aussi pour la santé globale. Explications.

Nous le savons : les bactéries sont l'ennemi des chirurgiens-dentistes. Pour coloniser leur environnement, elles se groupent en communautés appelées biofilms qui adhèrent aussi bien aux tissus biologiques qu'aux matériaux artificiels. "Chez nos patients, les biofilms sont fortement impliqués dans les caries dentaires, les pulpites, les péri-implantites ou les maladies parodontales", expliquent Christine Voha et Martine Bonnaure-Mallet, attachées à l'unité de recherche en microbiologie et risques infectieux de l'université de Rennes 1 et de l'université de Nice.

Retour En savoir plus

Comment conserver ou retrouver une bonne haleine ?

Halitose : mauvaise haleine.

Trop souvent la mauvaise haleine est décrite comme un problème gastrique ou digestif.

Retour En savoir plus

traitement des gencives au laser

Concernant le traitement des poches parodontales, le laser est un outil non chirurgical très efficace.

 

Retour En savoir plus

Grossesse et parodontologie

REPERCUSSIONS DE LA GROSSESSE SUR LES TISSUS PARODONTAUX ET REPERCUSSIONS DE LA MALADIE PARODONTALE CHEZ LA FEMME ENCEINTE : LA DOUBLE LIAISON DANGEUREUSE !

 

Retour En savoir plus